Il n’y aura pas de pauvre chez toi.

Deut 15,4 — Parole de Dieu

Le sappel

actualités

NOEL arrive, NOEL approche...

Noël...un mot doux à nos oreilles ? Un mot en tout cas chargé de souvenirs, aussi variés que les histoires de nos enfances, aussi contrastés que nos conditions d'hommes et de femmes : des souvenirs ronds ou tranchés... heureux ou malheureux, sombres ou lumineux. Isolement, regroupement, abondance, dénuement.

Mais Noël, irruption dans l'Histoire d'un Dieu qui vient en notre chair !

Dieu se fait l'un d'entre nous !

 

Comme le « rameau qui sortira de la souche de Jessé », l'Espérance des pauvres finit par surgir de leur souffrance, ainsi que les bergers se redressent dans la nuit, invités à entrer dans une joie imprévue qui leur est destinée : Dieu est né dans une étable !

 

En écoutant ce que nous partagent Catherine, Annie, Eric ou d'autres qui vivent la grande pauvreté, nous pouvons nous demander « Que vais-je fêter à Noël ? » mais aussi «Qui vais-je fêter...et qui me l'annonce ? »

 

Catherine - Comprendre l'homme

« Dieu a donné une grande preuve d'amour pour nous : est-ce que vous auriez, vous, donné votre fils  pour les hommes ? Surtout pour des malfrats comme nous.... Jésus est le seul à nous comprendre, c'est pour cela qu'il est venu se faire homme : pour mieux nous comprendre. C'est facile d'être dans le Ciel, mais pour mieux nous comprendre, il faut devenir homme... »

 

Eric - L'Homme sauvé

« Jésus il s'est fait homme pour se mettre dans la condition de l'homme, pour comprendre l'homme, la souffrance, la faim, le froid, le chaud. Pour qu'on puisse croire en Dieu aussi. Et pour nous sauver aussi. Sinon ça va servir à quoi toutes les épreuves qu'on vit ? Ça va servir à rien. Quand on regarde dehors, sans regarder les immeubles, c'est magnifique les arbres, le soleil, c'est trop beau, c'est pas possible que ce soit le hasard. Ça n'empêche pas une vie sans embûche, mais à quoi ça servirait toutes ces épreuves et rien à la fin ? Ça servirait à rien de vivre ! Quand on voit la beauté de la terre ! »

 

Carine - La joie au coeur

« C'est la fête des enfants. Noël, c'est la joie des enfants. Les parents sont heureux de voir les enfants heureux. C'est la fête de la famille. C'est une grande joie pour tout le peuple. Même si on a peur. Même si on a qu'une pomme de terre à manger, on a la joie au cœur. »

 

Annie - Dieu devient proche

" La naissance de Jésus a lieu au moment où la nuit est la plus longue, quand il fait le plus froid. C'est pour nous réchauffer le cœur.

Il naît pauvrement dans une étable, ce n'est pas comme les rois qui naissent dans les palais. Mais justement sa petitesse nous le rend proche, il vient se faire comme nous, il souffrira comme nous, il se met à la place des hommes... Je me sens mieux comprise par Dieu.

Dieu est tellement gigantesque que j'ai du mal à le prier, moi je ne suis qu'un bout d'ongle. S'il envoie son fils sur la terre ça m'aide à le prier, ça me rapproche de Lui."

 

Alain - Une absence douloureuse

«Noël pour moi, c'est un jour comme un autre. J'ai plus mon père, j'ai pas ma fille avec moi. Je fête plus Noël de toute façon, depuis 2011, depuis que ma fille est née et a été placée, juste après. Mon rêve pour Noël, ce serait d'avoir ma fille avec moi. »

 

Julie - Unir le ciel et la terre

« Moi je fais mon sapin, ma crèche. Je l'ai achetée pour le premier Noël de mon fils David en 1973. J'aime bien Noël avec toutes les lumières. Je décore, je mets des boules, des bougies, je sors les décorations de mes enfants quand ils étaient petits. J'ai tout gardé.

Sur la tombe de David aussi je décore, je mets une guirlande. Je pense à tous les défunts qui sont partis. C'est comme si David fêtait Noël avec moi. Maintenant il est avec le Seigneur. Dans un grand souffle. J'aime bien Noël, c'est joli. »

 

Martin - « Jésus est né pour tout le monde »

"Jésus, il nous sauve du péché. Là où il y a la misère, il y a pas mal de violences, de jalousies... On restera toujours pécheur. Jésus nous en sort, et nous on replonge. En parlant parfois, on dit des mauvaises paroles. On critique. Il arrivera un moment où sa victoire sera totale en nous. A notre mort, oui, il va nous sauver pour de bon.

Jésus nous sauve aussi du désespoir. Il y a des gens qui ne savent plus où ils en sont. S'ils se tournent vers Jésus, Jésus les sauve des ténèbres.

Il nous sauve de la mort. Il va nous ressusciter.

Jésus est né pour tout le monde, il n'est pas né pour une seule personne. Il est venu autant pour les pauvres que pour les riches. Pour les heureux comme pour les malheureux".

 

Daniel - Une grâce à saisir !

Le Seigneur, par sa puissance de miséricorde, il offre un grand cadeau...en ce moment il y a beaucoup de cris qui montent vers le Père...mais il y a ce grand cadeau ! C'est comme s'il y avait une étoile qui apparaît tout au fond du ciel...imagine que ça fait 8 milliards d'années que les hommes attendent...ça serait folie de la part de l'Homme de ne pas se saisir de cette grâce !

 __________________________________________________________

Cliquer ici pour télécharger le collier de perles

 

Triptyque Noël

Cette fresque a été réalisée durant l'année 2012-2013, au cours des Dimanches du Sappel.

top